Accéder au contenu

A la Une

Petites annonces

Prochains événements

Les Garçes consentent à la Cash & Trash

 

  • Encore un verre
  • et elle me trouvera à son goût !
  • Regarde celle-là comme elle se frotte. C’est sûr je la ramène dans mon lit ce soir !
  • Embrasse-la !
  • Alleeeez, viens on va boire un dernier verre. Pourquoi pas ? C’est cool pourtant ! Quoi, t’as peur ? T’as jamais fait ça ? Allez, j’te dis. Allez, viens on y va. Viennnns !
  • Tu crois qu’il y a moyen de la faire boire un peu plus pour que je la ramène chez moi?

Ces phrases-là, tu les connais, tu les as déjà entendues, ou dites, ou pensées ? Parlons peu, parlons bien, parlons chope, sexe et consentement.

Tout d’abord, c’est quoi cette histoire de consentement?

Le consentement, c’est le fait de donner son accord pour pratiquer une activité sexuelle; c’est s’assurer que son/sa partenaire est “on board”; c’est savoir que chacun des partenaires peut décider à n’importe quel moment qu’il/elle veut arrêter. Le consentement, c’est tout simplement ce qui fait la différence entre un rapport consenti et une agression et/ou un viol.

Concrètement, le consentement ne concerne pas uniquement la pénétration mais tout ce qui est sexuel: des baisers aux préliminaires en passant par les différentes pratiques et la protection. Le consentement n’est pas donné une bonne fois pour toutes, il doit être continu: on doit pouvoir dire oui à telle pratique et non à telle autre. Par exemple:

  • on peut vouloir s’embrasser et refuser d’aller plus loin.

  • on peut consentir à un rapport protégé et refuser un rapport non-protégé – auquel cas si l’un.e des partenaires retire la capote à un moment donné, le consentement est rompu.

  • on peut dire oui à un rapport avec deux personnes et dire non à un plan à 4.

  • on peut dire oui au vibro classique mais mettre le holà au canard vibrant.

Quand on parle de consentement, on retrouve tout l’éventail de pratiques sexuelles, avec une constante: à partir du moment où toutes les personnes impliquées sont majeures et consentantes, qu’il y a de la confiance, du dialogue et aucune pression, tous les ingrédients sont réunis pour une rencontre sexuelle réussie…

Sauf que tout ça est bien beau en théorie… mais en pratique plusieurs éléments viennent compliquer l’équation:

Un cadre hétéronormé

La société nous impose des normes et des représentations de la sexualité dont il est parfois difficile de se défaire. Pour être réussi, le rapport sexuel doit:

  • suivre une “feuille de route” très normée: être sexuellement actif, injonction à la performance et à pécho en soirée, à jouir/faire jouir, à la pénétration vaginale, etc.

  • correspondre à de “bonnes” pratiques sexuelles: relation hétérosexuelle, non tarifée, non BDSM, deux partenaires, répartition stricte des rôles (femme passive et homme performant), etc.    

On appelle cela l’hétéro-normativité, c’est-à-dire la reconduction de règles qui hiérarchisent les pratiques et les rapports sexuels en les disposant sur une échelle de valeur. Ce cadre hétéro-normatif crée une pression sociale, des injonctions, et “trouble” le consentement.

Le schéma typique hétéro (préliminaires pendant 10 minutes pour se mettre en jambes, avant LA pénétration comme but ultime), convient à certaines personnes dans certaines circonstances…mais pas à tout le monde et pas forcément tout le temps ! D’où l’importance d’interroger ses désirs, de se dire (et dire!) qu’on a la possibilité de tenter autre chose si on le souhaite…

Notons que toutes ces remarques concernent aussi les relations non-hétéros.

Culture étudiante en soirée

(ENCART) Bonne pratique #1

Mars 2013, au Crit. La température atteint les 40 degrés dans ce Macumba bordelais où la foule critesque transpire en se déhanchant sur du Claude François. A ma droite, une jeune criteuse échevelée surgit. Elle me regarde, je la regarde, elle me demande “t’es de Paris?”, je dis oui, elle me demande “je peux te pécho?”, je dis ouiiii, on mélange nos salives, c’est sale, rigolo et tout à fait consenti des deux côtés. Mais qui l’eut cru? Le crit est le seul endroit où on m’a demandé mon avis avant de m’embrasser…”

La drague fait souvent partie intégrante du principe de soirées étudiantes. Vouloir profiter de la soirée et de l’ambiance pour se trouver un.e partenaire d’un soir, pourquoi pas! Mais ce n’est absolument pas un passage obligé pour une soirée réussie, et il faut se défaire de l’idée que “rentrer sans rien, y a pas moyen”…

Mais le “coup d’un soir”, bien que cool, répond lui aussi à des règles strictes dans un cadre hétéronormé qui brouillent les notions de consentement. Ainsi, celui ou celle qui a dragué l’autre dans un premier temps peut avoir plus de mal à dire non s’il y a plus tard quelque chose qui ne lui plaît pas. Et il y a toujours cette injonction d’aller jusqu’au bout, pour ne pas passer pour l’allumeuse de service, ou le mec qui n’a rien dans le slibard…

Et la fameuse feuille de route “pécho-préli-péné” est peut-être particulièrement difficile à bouleverser dans le cadre d’un coup d’un soir avec un.e inconnu.e… Surtout quand l’alcool vient compliquer les choses.

Alcool, drogues et consentement

L’alcool et les drogues peuvent compliquer la donne. Jusqu’à quel stade d’intoxication (alcool/drogue) est-on est mesure de consentir?

Le niveau de tolérance à l’alcool/drogue dépend de chaque personne. Il n’y a donc pas de règles en la matière. Mais si t’es trop bourré.e pour apprécier, y arriver ou t’en souvenir… autant ne pas prendre le risque de déconner réellement !

Et si coucher bourré.e ou défoncé.e ne signifie pas forcément qu’on n’est pas consentant.e ; comment s’assurer que la personne en face est aussi partant.e qu’on l’est? Il faut rappeler qu’à un certain stade d’alcoolémie, le consentement n’est plus possible, et qu’un rapport sexuel avec une personne incapable de consentir est un viol. Si la personne est face de vous n’arrive pas pas à avoir un discours cohérent, que son langage corporel ne correspond pas à ses propos, qu’elle s’endort, a des absences, ne se souvient pas comment elle est arrivée là, vomit… elle n’est clairement pas en état de consentir.

Dans les autres cas, pour savoir si la personne est OK à 100%, tu peux lui poser quelques questions avant et pendant ce que tu entreprends : Y a-t-il quelque chose que tu ne veux pas faire ? Ca va, t’es à l’aise ? Tu veux aller plus loin ? C’est ok pour toi ce que je fais ? Tu veux que je continue ?

Si la personne ne répond rien quand tu lui poses ces questions, si elle ne semble pas apprécier, être mal à l’aise ou semble trop bourrée, ne va pas plus loin. Fais une pause et attends de voir si elle ou il en a vraiment envie. Dans le doute, autant s’abstenir. Quitte à attendre le lendemain que tout le monde soit redescendu sur terre :)

(ENCART) Bonne pratique #2

L’autre soir j’ai ramené une fille chez moi. On s’était embrassés toute la soirée, elle me plaisait beaucoup, elle avait l’air partante. Mais quand on est arrivés chez moi elle semblait un peu mal à l’aise, elle me répondait par monosyllabes, ça devenait un peu bizarre. J’étais super bourré mais je me suis rendu compte qu’elle l’était encore plus que moi; j’avais pas envie de faire de conneries, du coup je lui a proposé qu’on se contente de dormir, elle a eu l’air soulagé et je me suis senti un peu moins con”.

Le rôle des tiers

En tant que tiers, comment réagir dans une situation où les personnes sont très alcoolisées?

Garder un oeil sur tes potes en soirée pour pouvoir désamorcer des situations potentiellement lourdes ou carrément dangereuses (dragueur lourd, attouchements, verre qui traîne…), t’assurer que tout le monde rentre bien après la soirée, si ton ami.e rentre accompagné c’est toujours possible de le/la prendre à part une minute pour checker avec lui/elle que l’envie et les capotes sont au rendez-vous… bref tout simplement veiller les un.e.s aux autres.

Face à une situation qui t’interpelle, il n’y a pas de “solutions miracles”, mais simplement des gestes et des paroles simples: si tu vois une personne qui est trop bourrée pour dire oui ou non, qui s’engage dans un chemin qui mènera sûrement à ce qu’elle/ il couche avec quelqu’un, tu peux engager la discussion pour être sûr.e qu’ils ou elles sont tous les deux d’accord pour le faire. Il s’agit pas de donner son avis ou de se mêler de la vie de qui que ce soit ! Juste de s’assurer que tout va bien, pour les deux personnes :

  • « Est-ce que ça va ? »

  • « T’es sûr.e que la fille/le mec avec toi est OK ?”

  • Vous avez des capotes sur vous ?”

Il peut aussi arriver d’être confronté.e à une scène où une des deux personnes est clairement plus bourrée/défoncée de l’autre, ce qui laisse penser que l’autre tente d’en profiter… Dans ce cas, le mieux est probablement d’interpeller la personne sobre pour lui dire tout simplement « laisse le/la tranquille, tu vois bien qu’il/elle est complètement bourré.e / défoncé.e, c’est mieux qu’il/elle rentre se coucher »…

Si vous tu as un doute, si une des personnes – ou les deux- te semblent très/trop alcoolisées, le bon réflexe c’est d’en parler aux supers organisateurs et organisatrices de l’A.S. (ou de la soirée en question) !

 

Quand le consentement est absent ou bafoué : viol, agressions sexuelles, tentatives de viol

Le viol c’est quoi ? En droit français, on définit le viol comme “tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise”. L’usage d’un pénis, d’un ou plusieurs objets, d’un ou plusieurs doigts, le sexe oral/anal/vaginal sous contrainte ou en profitant d’un effet de surprise, sans avoir obtenu l’avis de la personne au préalable, est un viol. Le champ des agressions sexuelles est plus large: il comprend notamment le frotteurisme, l’exhibitionnisme, les attouchements au-dessus des vêtements, les « caresses » des parties intimes, etc.


Les violences sexuelles sont très majoritairement perpétrées par des personnes proches ou connues de la victime. Cela peut être un bon ami, un mec rencontré en soirée, un coup d’un soir, son boyfriend, etc. La personne violée peut-être une femme, mais également un homme quelque soit l’orientation sexuelle et/ou l’expression de genre.

 

La prise en compte du consentement de l’autre est la seule solution pour lutter contre le viol et les agressions sexuelles.

Par ailleurs, il faut rappeler que céder n’est pas consentir. Si tu es obligé.e de négocier longuement une pratique, d’insister fortement que que ton/ta/tes partenaire.s accepte.nt, cela ne peut pas être considéré comme du consentement. Le consentement ne peut être qu’un OUI franc, massif et immédiat, et tout ce qui n’est pas oui (“euh… en fait… je sais pas… t’es sûr.e… peut-être…”), c’est non.

Garçes met à disposition des ressources pour les personnes victimes de violences sexuelles. N’hésitez pas à nous contacter !

Last but not least… on consent, et on se protège!

Ca va sans dire, mais ça va mieux en le disant, le Sida et les MST (hépatites, chlamidya, ghonorrées, papillomavirus, etc.) sont une réalité. Se passer de préservatif (masculin ou féminin) pour le sexe qu’il soit vaginal, anal ou oral, c’est s’exposer soi-même et exposer son/sa/ses partenaires à des MST…

Donc emmène des capotes ! Et garde-les près de toi pour être sûr.e.s de pouvoir les sortir au bon moment (mais ni dans ta poche, ni dans ton porte-feuilles, ça les abîme !).

Ta santé t’appartient ! C’est à toi d’en prendre soin et d’en parler avec ton/ta/tes partenaire.s et de dire STOP si les conditions ne te conviennent pas !

 

CONCLUSION

Vous allez très certainement passer une très bonne soirée, et bien entendu on vous souhaite de pécho la personne de vos rêves. Dans tous les cas, fille comme mec, pompom, sportif, pas sportif, hétéro, bi, homo, trois choses:

1) Vous pouvez dire stop à n’importe quel moment.

2) Parler de consentement au lit et même avant, ce n’est jamais un tue-l’amour, alors vous pouvez toujours demander: “Tu veux qu’on aille plus loin? C’est okay si j’enlève ce vêtement? Tu veux bien que je te fasse ceci/cela? Tu préfères qu’on arrête? Ca va? Ca te fait du bien? Comment tu te sens?”.

3) Protégez-vous!!

OUI OUIII OUIII, CONSENT IS SEXY ! ;)

GARçES

 

T’en veux encore!? Clik Clik

Le consentement en 100 questions http://www.infokiosques.net/lire.php?id_article=659

 

http://www.infokiosques.net/lire.php?id_article=659

http://www.infokiosques.net/lire.php?id_article=659

LGBTeens, une vidéo appelée « Consent is sexy » (en anglais): http://www.youtube.com/watch?v=SnMbCRzciIM&feature=youtu.be

 

http://www.youtube.com/watch?v=SnMbCRzciIM&feature=youtu.be

http://www.youtube.com/watch?v=SnMbCRzciIM&feature=youtu.be

Le site « The Consensual Project », regorgeant de vidéos, d’articles et de propositions d’ateliers (en anglais)  http://www.theconsensualproject.com/

 

http://www.theconsensualproject.com/

http://www.theconsensualproject.com/

Quelques renseignements utiles sur les agressions sexuelles sur le site du Planning familial http://www.planning-familial.org/articles/agressions-sexuelles-00384

 

http://www.planning-familial.org/articles/agressions-sexuelles-00384

http://www.planning-familial.org/articles/agressions-sexuelles-00384

L’article de Madmoizelle en réaction à la vidéo de l’animateur de NRJ “choper une fille en trois questions” http://www.madmoizelle.com/embrasser-inconnue-pley-207075

 

http://www.madmoizelle.com/embrasser-inconnue-pley-207075

http://www.madmoizelle.com/embrasser-inconnue-pley-207075

Super vidéo de Laci Green sur Sex + Alcohol (en anglais) http://www.youtube.com/watch?v=2rDnoBTIGbM

 

http://www.youtube.com/watch?v=2rDnoBTIGbM

http://www.youtube.com/watch?v=2rDnoBTIGbM

Le compte-rendu de l’atelier sur le consentement de Garçes l’an dernier http://collectiffeministe.wordpress.com/2013/09/05/consentement-et-sexualite-compte-rendu-de-latelier/

 

http://collectiffeministe.wordpress.com/2013/09/05/consentement-et-sexualite-compte-rendu-de-latelier/

http://collectiffeministe.wordpress.com/2013/09/05/consentement-et-sexualite-compte-rendu-de-latelier/

Quand un groupe de geek féministes hackent playboy et en font un guide pour le consensual sex, ça donne… http://jezebel.com/someone-hacked-playboys-college-party-guide-and-made-i-1335711919

 

http://jezebel.com/someone-hacked-playboys-college-party-guide-and-made-i-1335711919

http://jezebel.com/someone-hacked-playboys-college-party-guide-and-made-i-1335711919

Le site « Scarleteen », super site d’éducation sexuelle (en anglais) gagne à être connu, comporte plusieurs articles pour :

- Travailler le consentement avec son/sa/ses partenaires :

http://www.scarleteen.com/article/boyfriend/drivers_ed_for_the_sexual_superhighway_navigating_consent

- Apprendre à mieux connaître ses propres désirs :

http://www.scarleteen.com/article/sexuality/ready_or_not_the_scarleteen_sex_readiness_checklist

- Connaître les différents scénarios sexuels qui entravent le consentement, et quelques pistes pour améliorer ces situations :

http://www.scarleteen.com/article/etc/when_sex_just_happened_and_how_to_make_it_happen_instead

 

http://www.scarleteen.com/article/etc/when_sex_just_happened_and_how_to_make_it_happen_instead

http://www.scarleteen.com/article/etc/when_sex_just_happened_and_how_to_make_it_happen_instead

Et bien sûr, tu peux nous trouver sur Facebook (https://www.facebook.com/garces.collectiffeministe.9) et sur Twitter (@GarcesScPo)

 

Tennis : les frelons ont encore fait mouche !

C’est en terre inconnue que s’est déroulé ce jeudi le deuxième combat des Frelons. La victoire était loin d’être assurée.

Lire la suite

PSG- AJAX AMSTERDAM à -25% avec l’AS et Places pour tous !

 

 

Le PSG qualifié pour les huitièmes de C1 vise la tête de son groupe, cela passera par une victoire contre l’Ajax Amsterdam ce mardi 25 novembre au Parc des Princes.

Lire la suite

Volley F : Victoire des Papas !

Après un petit périple jusqu’à Cachan où certaines joueuses ont eu plus de difficulté à trouver le gymnase que d’autres, une découverte des plus surprenantes par Marie et Margot dans les toilettes du gymnase, le match peut commencer.

Lire la suite

Polo : CHAMPIONS DE FRANCE !

Samedi dernier, 15 novembre, avait lieu au Club de Chantilly la finale du championnat universitaire de polo.

Lire la suite

Foot M : La 4ème mi-temps Centrale 2

C’est l’heure de la 4ème mi-temps: CENTRALE 2 – 13/10/2014
Victoire 1-0
Les deux premières on donne tout, la troisième on chante, et la quatrième on débriefe.

Lire la suite

Troisième journée de Championnat, la suite des aventures des RugbyBirds

Jeudi 6 Novembre. Pour cette troisième journée de championnat universitaire, les RugbyBirds de Sciences Po, couvée 2014-15, se retrouvent Porte de Pantin où une longue après-midi de matchs les attend ! Il est prévu en effet qu’elles affrontent près de cinq équipes différentes au cours d’une journée qui sera sans le moindre doute pleine d’émotions et d’envie d’en découdre.

Lire la suite

[CRIT] : Les poules sont sorties !

On les attendait, elles sont enfin là : les poules du CRIT sont sorties ! Vous avez hâte de savoir quels sont les IEP qui auront l’immense honneur de se mesurer à notre belle délégation parisienne ? Voici les dernières infos !

Lire la suite

Tennis : Les Frelons, c’est Jaune et Noir et ça fait mal !

Notre belle équipe de tennis reprenait ce jeudi 13 novembre la compétition universitaire. Son capitaine, Jérôme BUNGE revient sur cette belle première en terre banlieusarde.

Lire la suite

Première moisson pour l’APLP face à AgroParisTech

6 novembre 2014 : premier match de championnat pour l’APLP. Après avoir mis un peu d’ambiance dans un triste RER B, arrivées à Massy, il a fallu nous mobiliser pour ce match d’ouverture.

Lire la suite

4ÈME MI-TEMPS : Match contre l’ESG MS

Les deux premières on donne tout, la troisième on chante et la quatrième on débrief ! Et cette fois-ci, le chant des Mercenaires a retenti dans les travées de la Croix de Berny le 6 novembre, pour ce premier match de championnat  !

Lire la suite

Basket F : pas de retard à l’all-Ulm-age

Vice-championnes régionales l’an passé, notre équipe de basket féminin reprenait la saison ce jeudi en niveau 1 avec toujours la même envie !

Lire la suite

Au coeur du sport universitaire Américain

Depuis la France, chacun a déjà entendu parler des ligues professionnelles nord-américaines telles que la NBA, la MLB ou la NFL, que cela soit à travers la télé ou grâce à un pote portant des « snapback » à l’effigie des Yankees. Véritables stars internationales, les joueurs sont en majorité américains et issus d’un même système, celui du sport universitaire, point de passage quasi-obligatoire avant d’accéder au plus haut niveau.Qualifiés d’amateurs par la NCAA (« National Collegiate Athletics Association », la fédération nationale), les « college sports » n’en portent finalement que le nom.

Lire la suite

Vacances terminées pour le Club Mickey

Pour son premier déplacement, le Club Mickey faisait quasiment un voyage : nous sommes allés défier Supélec sur leurs terres, terres ô combien éloignées en la bourgade du Gif sur Yvette, au nom champêtre et chantant.

Lire la suite

Premier Match pour nos volleyeuses

 

 

Pour son premier match de la saison l’équipe 1 féminine de volley-ball perd 2-1 contre l’Ecole Centrale. Compte-rendu d’un premier match mouvementé :

Lire la suite